PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

La prévention des risques psychosociaux au travail (stress, violence, harcèlement) s’inscrit dans la démarche de développement durable, elle répond aux besoins de développement économique et social de l’entreprise et à l’obligation de préserver la santé physique et mentale des salariés.

AFIRM propose des actions de prévention des risques psychosociaux (stress, violence, harcèlement) adaptées à la problématique des entreprises industrielles ainsi que des entreprises de service et les établissements du secteur de la santé.

La pratique de prévention des risques psychosociaux, du stress et de la violence au travail mise en œuvre par AFIRM repose sur une expérience de plus de 10 ans.

Le consultant senior qui a développé et met en œuvre les actions de prévention des risques psychosociaux est Diplômé de l’UFR de psychologie de la Faculté de lettres et sciences humaines de Nice, DESS en Ingénierie des Ressources humaines, praticien agréé de l’indicateur typologique de Myer-Briggs (MBTI), praticien de l’activation du développement vocationnel et personnel, ingénieur en organisation, il fonde ses stratégies d’interventions sur les champs de recherche contemporains de la psychosociologie, les travaux du bureau international du travail et de la communauté européenne ainsi que les travaux de l’ANACT, de l’INRS et du Ministère du travail. Il est membre du réseau I3R PACAréseau de préventeurs structuré au tour de la DIRECCTE PACA, d'ACT MED et de la CARSAT PACA

Les actions de prévention sont essentiellement des actions de prévention primaire reposant sur une démarche systémique dans le cadre de protocoles validés et reconnus.

Des actions spécifiques peuvent être également orientées vers la prévention de la violence d’origine interne ou externe à l’organisation.

Chaque action fait l’objet d’un cahier des charges préalablement établi avec l’entreprise ou l’établissement.

L’élaboration du cahier des charges est généralement précédée d’un pré-diagnostic réalisé par AFIRM. Les observations obtenues suite à un diagnostic préexistant de type diagnostic court ANACT sont prises en compte pour la réalisation du pré-diagnostic.

Toutes les actions de prévention des risques psychosociaux (stress, violence, harcèlement) sont organisées dans la recherche de l’implication maximum des acteurs de l’entreprise, Direction, Instances Représentatives du Personnel, Salariés, Partenaires internes et externes de l’organisation.